• Virginie

Comment gérer une crise d’anxiété ?


Difficile actuellement de ne pas se laisser envahir par l’anxiété. Pas besoin de vous faire le topo, je pense que nous avons tous une idée assez claire du contexte actuel.


Comment savoir si je fais une crise d’anxiété ?


Cela peut monter progressivement ou vous prendre tout à coup. Parfois on peut même craindre faire une crise cardiaque.

- Augmentation de votre rythme cardiaque, même si vous ne faites rien. Cela s’appelle de la tachycardie. (D’ailleurs on peut en faire aussi en consommant trop de réglisse. Ne me demandez pas comment je le sais… ) J

- Sensation de pression au niveau de la poitrine, avec une impression d’étouffer.

- Transpiration, mains moites.

- Vertiges, nausées

- Respiration qui s’accélère

- Idées noires

- Envie de pleurer…


Les manifestations sont nombreuses et peuvent varier selon les personnes.


Comment éviter, ou du moins limiter ces crises ?


- Tout d’abord éteignez la TV (et coupez Facebook). On ne le dira jamais assez, mais le business des chaines en continu repose sur votre attention. Et comment peuvent-ils vous scotcher devant votre écran de TV ? En scénarisant à outrance les mauvaises nouvelles du monde. Les pubs MMA en sont une très bonne représentation !


- Concentrez vous sur votre respiration. Avec le nez, pas avec la bouche. Inspirez lentement avec le nez et expirez tout aussi lentement avec la bouche. Réoxygénez votre cerveau. Portez votre attention sur cet air frais qui pénètre vos poumons, sur les sensations qui vont traverser votre corps pendant ce petit exercice. Visualisez votre respiration, comme une vague, effectuant un lent ressac. Calme et répétitive. Réalisez au moins 7 profondes respirations. Plus si vous en ressentez le besoin.


- Visualisez ce qui vous tracasse. Est-ce un problème professionnel ? Un conflit avec un.e collègue ? Une rupture amoureuse ? Observez, tout en continuant à respirer profondément, votre problématique. Comme si vous n’étiez pas concerné.e, comme si c’était un ami qui vous présentait les faits.

  • Première question à vous poser : Dans deux ans, est-ce que ce problème sera toujours là ? Dans 5 ans ? Comment je le percevrais à ce moment là ? Si vous sentez que l’angoisse remonte, refaites une série de 7 respirations profondes. Prenez le temps de regarder votre problème sous tous ses angles. Comme si il s’agissait d’un diamant. Et tentez de trouvez une petite solution pour chaque facette.


- Mettez vous en action ! Les crises d’angoisse trouvent parfois leurs origines dans la peur d’affronter une personne, une situation. Et cette inaction peut causer bien plus de souffrances que l’action en elle même. Si vous avez besoin d’aide dans un cas concret, contactez moi. Je peux vous aider en 1 ou 2 séances à sortir d’une situation compliquée.


- Le sport est un excellent moyen de se concentrer sur autre chose, sur ses propres sensations à l’instant T. Il génère aussi une production d’hormones très euphorisantes pour le cerveau : la dopamine et l’endorphine. Alors il n’est absolument pas question de réaliser une performance ! Chaussez vos baskets, faites une marche rapide, courrez, alternez mais dépensez-vous ! Vous vous sentirez bien plus calme juste après.


- Enfin la méditation est également un excellent moyen de faire baisser son stress. De plus en plus d’études le prouvent, méditer un peu tous les jours, a un impact très positif sur notre cerveau et donc sur notre état mental. Le neurologue Steven Laureys a mené des études sur les bénéfices générés par une pratique régulière. Son cobaye a été le célèbre moine bouddhiste, Matthieu Ricard !


Surtout n’hésitez pas à exprimer vos émotions. Ne les gardez pas en vous ! Criez, pleurez, pestez. Vous avez le droit de ressentir de la colère, de la tristesse ou de la peur. Et n’oubliez surtout pas que ces mauvais moments ne définissent pas la personne que vous êtes !!!




Crédit Photo : Nicholas Barbaros

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout