• Virginie

Es-tu adepte ou réfractaire au changement ?


Nos réactions face au changement sont très diverses et dépendent de notre histoire, de nos valeurs… Depuis tout petit, nous sommes modelés par notre entourage, par le.s groupe.s auxquel.s nous appartenons, et par les expériences de la vie que nous avons traversés.


Toutes ces influences nous ont permis de créer notre vision du monde, et de fabriquer notre propre « carte ». Alfred Korzybski a affirmé que « la carte n’était pas le territoire ».


Que voulait-il dire par là ?


La carte serait la représentation individuelle du monde que nous nous faisons, et le territoire est le monde tel qu’il est factuellement. Beaucoup d’incompréhensions naissent du fait que chacun puisse considérer sa propre carte comme étant le territoire, alors qu’il ne s’agit que d’un seul aspect.


Par exemple, on nous apprend à l’école que Christophe Colomb a découvert l’Amérique en 1492. Pour autant, l’Amérique était déjà peuplée, et elle avait été « découverte par des peuples non autochtones bien des décennies auparavant, quand des groupes Vikings sont arrivés sur le territoire qui est aujourd’hui le Canada. Alors est-ce Christophe Colomb qui a découvert les Amériques, ou est-ce les natifs de ce continent qui ont découverts Christophe Colomb en 1492 ? Tout est question de point de vue. La carte n’est donc pas le territoire.


Notre vision du monde, est constituée de repères qui sont nos croyances. Ces croyances, qui nous aident à avancer, peuvent parfois, dans un contexte donné devenir limitantes et nous empêcher d’avancer. Face à un deuil, un changement, une situation.


Dans le cas d’un changement, nous ne réagissons donc pas tous de la même façon, et je te propose aujourd’hui de t’interroger sur ces croyances qui façonnent ta capacité à accepter un changement ou pas.


Faire le test


Ce test est tiré du livre Que faire quand la vie nous malmène… Agir ou subir de Nelly Bidot & Bernard Morat.


Tu vas trouver une liste de 40 assertions. Il n’y en a pas de bonnes ou de mauvaises, juste 40 façons d’appréhender le changement. En face de chacune, mets une croix si tu te sens d’accord ou pas avec cette assertion. A la fin, comptabilises ton score selon le barème ci dessous et consulte le profil auquel tu te rapportes. Les auteurs alertent sur le fait que ce test n’a pas de valeur scientifique, c’est plus une façon de te faire te questionner sur ta vision du changement.

Quelles sont tes croyances face au changement
.pdf
Download PDF • 39KB


Comptabilise les résultats
.pdf
Download PDF • 24KB


Résultats :

Si tu as entre 91 et 120

Tu es un inconditionnel du changement. Toute situation nouvelle est source de stimulation importante. Il est même vraisemblable que tu n'attendes pas les changements mais que tu les anticipes, les génères. Dans une entreprise tu es certainement un point d'appui intéressant lorsqu'il s'agit de mettre en place des changements de méthode de travail. Si tu as des enfants, tu les incites surement à être ouverts face à l'imprévu.

Le danger lorsque l'on présente ce type de profil, est de développer une certaine méfiance voir une aversion pour la routine et les habitudes et cela peut générer des comportements anxiogènes pour l'entourage ou tu peux être en permanence insatisfait.e. Tu peux également passer pour un optimiste béat. Attention à ne pas rechercher le changement pour le changement.


Si tu as entre 61 et 90

Tu es capable d'accepter et de gérer les changements qui surviennent dans ton environnement, avec un certain sens des réalités. Tu as à priori une certaine attitude constructive tout en gardant un œil critique. Lorsque survient un changement, tu sais prendre du recul pour l'analyser et pallier les difficultés liées à ces transformations. Tu aimes le changement tout en acceptant une certaine routine et habitudes. Il doit t'arriver d'anticiper ou de créer des changements. Tu dois faire partie des personnes qui savent apprécier le changement du moment que celui ci est utile. Attention à ne pas chercher systématiquement les inconvénients liés au changement. Parfois il peut ne pas en avoir, pas besoin de les créer.


Si tu as entre 31 et 60

Le changement n'est pas ta tasse de thé. Tu apprécies tes habitudes et tu as tendance à chercher dans un premier temps tout le négatif qu'un changement pourrait entrainer, mais tu sais également en accepter les effets positifs. Tu sembles faire partie des gens qui acceptent un changement car ils estiment ne pas avoir le choix et qui veulent faire contre mauvaise fortune, bon coeur. Est-ce que tu fais partie des personnes qui ont peur de toujours se faire avoir lors d'un changement ? Essaye de te concentrer sur le positif et de ne pas chercher systématiquement le négatif. Cela fera du bien à ton esprit.


Si tu as entre 0 et 30

Si tu es dans ce cas, sois tout de même rassuré ! Tu dois sûrement faire partie des gens qui sont capables d'assumer totalement les habitudes et les routines et c'est aussi une vraie force dans la vie ! Le mot changement ne fait pas partie de ton vocabulaire préféré. Certes. Et si celui-ci est généré par autrui, tu as certainement une batterie d'arguments pour démontrer que décidément il y a des gens qui sont payés à ne rien faire et qu'ils peuvent être néfastes. Cela peut être utile d'interroger tes croyances pour te rendre la vie un peu plus douce face à des situations que tu ne maitrises pas.



Alors quel est ton score ?





Crédit photo : Daniel Gonzalez

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout